Les poignées chauffantes, la nouvelle tendance pour les motos

Quand vient l’hiver, les poignées chauffantes pour motos sont vos meilleures alliées lors de vos petites virées dans le froid. Nouvelle tendance auprès des passionnés de deux-roues, elles sont disponibles sous une multitude de modèles. Pour garantir une efficacité optimale, choisissez les vôtres avec le plus grand soin.

L’utilité des poignées chauffantes

Elles ont la même fonction que les poignées classiques, à la seule différence qu’elles offrent un confort incomparable en saison hivernale. En effet, ces dernières dégagent de la chaleur et protègent les paumes des mains et les premières phalanges du froid, grâce aux résistances électriques qu’elles contiennent. Celles-ci sont alimentées par une batterie qui produit un courant électrique, générant de la chaleur. Les poignées chauffantes peuvent être montées sur les poignées classiques de votre moto, ou même les remplacer.

Les critères à prendre en compte pour choisir ses poignées chauffantes

Il existe tellement de modèles sur le marché que cela peut vite vous dérouter. Certains sont vendus avec un régulateur de température, d’autres non. Tout dépend de vos besoins et des performances que vous en attendez. Toutefois, quelques critères sont à considérer afin qu’elles puissent pleinement assurer leur fonction.

Le matériau de fabrication : orientez-vous vers le caoutchouc, plus résistant et plus confortable que le plastique.

Les positions de chauffe : préférez les poignées chauffantes pour motos qui offrent au moins trois positions de chauffe. Un nombre inférieur de chauffe vous contraindra à allumer et éteindre sans cesse vos poignées pour éviter de vous brûler.

Le système de commande : optez pour une commande intégrée et large, qui facilite la manipulation des poignées.

La taille : l’idée semble évidente, mais il faut choisir des poignées adaptées à la taille de vos mains. Prendre un modèle trop grand risque de vous gêner lors de la conduite.

Comment monter vos poignées chauffantes ?

Le montage dure environ une heure et nécessite d’avoir des notions de base sur les circuits électriques. Tout d’abord, procédez au démontage des poignées classiques. Avec un cutter, coupez les poignées dans le sens de la longueur. Généralement, celle de droite est recouverte d’ergots en plastique. Coupez-les avec une scie à métaux, poncez, puis passez à un nettoyage à l’alcool pour enlever les résidus de colle.

Montez ensuite les nouvelles poignées à l’aide d’une colle thermorésistante. Glissez-les de manière à laisser assez d’espace pour les câbles.

La dernière étape consiste à brancher les poignées. En prenant soin de suivre le mode d’emploi de votre moto, débranchez sa borne moins pour éviter tout risque de court-circuit. Acheminez les câbles en passant par les fourreaux de la fourche, le cadre jusqu’à la batterie, puis fixez-les avec des attache-câbles et raccordez-les aux bornes plus et moins de la batterie. Pour un bouton de commande portatif, fixez-le directement au guidon.

Quitter la version mobile